LE SECRET DU SPHINX

25 mars 2007

QUE DIRE!

vu par Jonathane

 

 

Cette histoire a commencé alors que je n’étais même pas encore un rêve.

C’était avant le temps du rêve

dans les brumes des montagnes de l’Indochine Française.

 

th6GFDA2UJ

Petit enfant, je me baignai dans ces chutes avec Maman

th9TMXBWXT

 

Mais, revenons un peu avant, vers les années 1946, 1947

à Saigon, la capitale du Cochinchine (Sud Vietnam). 

 

Basílica_de_Nuestra_Señora,_Ciudad_Ho_Chi_Minh,_Vietnam,_2013-08-14,_DD_03

 

barre27

 

 

 Mais

passons sur ces préliminaires, j'y reviendrai plus tard.

 

2037549067

 (Cliquer sur le portrait)

 

 

AINSI DONC,

 

CET INCONNU ETAIT MON PERE.

 

 

 

 

 

 Il n'avait que 22 ans lorsqu'il rencontra

 

la cadette des quatre filles de son Excellence LÊ VAN GIAP,

 

Doc Phu Su Hors Classe Spécial de Cochin Chine.

 

 

 

 

5600370540_9

 

 

 

La maison de Grand-père est immense.

 

Le maire de Saigon a donc réquisitionné des chambres

 

 pour les officiers de l’armée coloniale française.

 

C’est à cette occasion que les regards du jeune capitaine et de maman se sont croisés. 

 

 

 Le nom de cet homme est devenu un secret de famille bien gardé.

 

34445358

 

Après un demi-siècle de silence, 

Maman à fini par lâcher un nom

puis un prénom.

 *

Il me faut savoir qui était cet homme pour me comprendre.

 

Comment reconstituer les années 1946 et 1947 du jeune Capitane LACAZE en Indo.

Les morceaux de sa vie des années 1946/1947

se chevauchent

et révèlent une étrange ubiquité,

un mystérieux dédoublement de la personne.

Il serait deux personnes!?

 

 

*

Après le décès de Grand-père,  

le vietminh avait incendié notre maison à Giadinh (banlieue de Saigon)

et menaçait de tuer Maman.

Avec l’aide du Père Séminel et des amis du Capitaine

Maman s’était échappée de Saigon

cachée dans un convoi militaire en partance pour Dalat.

*

A ma naissance, le Capitaine serait en métropole.

 

 

Il était revenu en Indo,

et était allé me voir à Dalat

et pour demander Maman en mariage.

 

La famille s’était opposée  à ce mariage

pour des raisons dont je ne puis en discuter.

 

 

 

*

 

Il existait dans la famille des règles dictées par la coutume et les usages,

Juste une stupide histoire de rang, de classe ou de lignée.

Il était impossible se s’y opposer sans risques.

 

*

 

Tante Marie GIAP,

La doyenne des enfants de son Excellence,

Avait été mandée en mariage par un garçon

qui deviendra Ambassadeur du Vietnam aux USA.

 

Ils se connaissaient déjà

se respectaient et s’aimaient.

 

Par ce que la coutume faisait obligation au futur époux

De prendre pour nom le nom de sa future femme,

La famille du garçon avait préféré qu’il garde son nom.

 

*

Par la suite,

Tante n’acceptera plus aucune demande de mariage.

Elle avait été approchée par la famille royale du Cambodge, du Sian et de quelques autres familles illustres.

Elle les remerciait toutes.

 

Se justifiant qu’elle était la doyenne des quatre filles de son Excellence

Et qu’elle avait le devoir d’assurer la continuité du nom de la famille.

 

*

 

Peu avant de s’en aller,

 

Tante Marie la doyenne me racontait ses rencontres avec

Le garçon de ses premiers amours.

A chaque fois,

ses yeux fixes devenaient plus rouges et plus brillantes.

 

 

Une nuit, à cause de sa respiration inhabituellement forte

J’ais allumé pour voir.

 

La lumière ne pouvait plus la déranger,

Tante s'était glissée discrètement dans le monde lumineux des non-voyants.

 

De ses yeux noirs

Grands ouverts comme pour sonder la nuit infinie

Scintillaient silencieuses

Quelques larmes économisées pour les grandes occasions.

 

 Tante pleurait en silence

Lorsqu’elle était chagrine.

 

A ces moments

j'aimais la regarder.

il y avait sur son visage 

une douce dignité presqu'irréelle, 

surtout lorsqu'elle fermait ses yeux.

*

Ces derniers temps,

Je devinais ce que voyaient ses yeux.

 

 *

Aujourd’hui,

C’est moi qui ferai la continuité du nom de Grand-père.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ce blog wp1695275b_01_06est une bouteille à la mer.

 

Depuis septembre 2012,

 

depuis que le plus lourd des secrets de famille m'est révélé,

depuis que j'ai eu la certitude d'être le ''fils naturel'' de Jeannou LACAZE,

 je tente de mettre des mots sur un grand nombre de silences.

 Elaborer une ébauche d'explication sur les étrangetés de mon enfance.

 

Qui suis-je?

 

Je passe des nuits sans fin à compter mes moutons fantômes.

MOUTON ANIMATION

15938207_3159533_21120373

  

Mon somnifère effervescent  

était sans effet

 

22913928

Pour résumer,

Je suis petit fils du plus haut dignitaire de Cochinchine

Juste après les hauts fonctionnaires français de la colonie.

J’aurai une Grand-mère chinoise par mon Père.

Par mon Père adoptif

j’ais un nom qui voudrait dire :

‘’je suis l’alpha et l’anté-oméga’’

d’après mon premier professeur de français au lycée Malherbe de Caen.

Aujourd’hui, je dois concrétiser une promesse faite à Tante Marie :

construire un hyper-cénotaphe en Indochine

pour la commémoration et le souvenir

de tous les disparus et les victimes

des guerres modernes d’Indochine.

 

arbres

 

 

img449

photo prise en 1967 à la Citadelle de Bayonne.

 (1er RPIMa de Bayonne)

1969 (600 dpi) (2)

 

Mère dit que j'ai le même caractère que mon Père!!!!

 

Cela explique peut-être ce qui me pousse à ne m’engager de préférence

que sur des sentiers infréquentables ou infréquentés

de forcer ou de prendre mon droit

de commander sans vergogne.

 

Cela peut expliquer mes entreprises improbables

mes idées indéfendables et qui peuvent faire peur,

d'être de tous les bords politiques par curiosité.

 

 

 

 

 bienvenue1

page_en_construction

Commencé en janvier décembre 2011,

ce blog est mon vade-mecum (lorsque l'envie me prend).

Sa construction, sa reconstruction ou sa déconstruction

est fonction des révélations qui me seront faites.

 

 

 

 

 

 

typwcm

En promenant le pointeur (ou la ''sourie'') sur les pages de ce blog

vous découvrirez des passages, des conduits ou des puits vers

d'autres périodes, d'autres méandres de ma turbulente vie.

 

 

arbres

 




img451

 

 

 


img453

 

 

 

 

barre27

 

Ce blog n’est pas pour servir mon égo.

 

 

Pour tenir une promesse 

Je suis devenu le Président 

de l'association la plus minuscule du monde.

Elle ne compte plus que ma Mère et moi.

Les autres membres sont partis avec la barque des Vénérables.

 

 

default2

 

je suis le Président de

l’Association pour la Promotion et pour la Construction

 

d’un Hyper Cénotaphe en Indochine.

 

 

 

 

 

 

27 oct 2000 (2)

Je fêtais le passage en l'An 2000.

Mon regard n'était pas encore trop miné par une hyper thyroïde.

 

bonne année 2007

Au temple jour de l'an de l'année du sanglier 18 fév 2007

 

2007, mes 60 ans,

c'est le début d'une paisible retraite,

aussi paisible qu'un ruisseau en montagne.

 

(le bouddhisme n'est pas une religion.

C'est une philosophie.

c'est l'art de vivre selon ses aspirations

sans obligation

 

sans devoir emprunter le chemin des Anciens)

 

2009

vlcsnap-17639

2009, pendant une grève devant l'ambassade d'Ukraine à Paris.

La milice ukrainienne avait enlevé, torturé et assassiné Konstantyy

à son 19ième hiver. bougie

 

 

Konstantyy est l'un de mes nombreux filleuls.

*

Comme pour un grand nombre de personnes

depuis près d'un demi siècle,

la Mère de Konstantyy a trouvé refuge sous mon toit.


*

Certains hivers, mon petit chez-moi se transforme en

auberge espagnole.

 

Une petite différence cependant:

tout y est offert.

 

 

Chacun peut rester le temps nécessaire pour se refaire

reconstituer ses moyens

se reconstruire

et partir sans rien me devoir.

 

 

barre27

 

 

 

Montpellier Noël 2010

2011, j'étais allé à Montpellier

pour cautionner et reloger une famille de trois enfants élevés par une Mère isolée,

malvoyante et reconnue invalide à +80%.

Cette famille était victime d'une (très puissante et très influante) association humaniste

reconnue d'utilité publique.

Pour moi, cette association 

 

Ces trois enfants sont devenus mes filleuls, une façon 

de me justifier à moi même, 

la fortune en temps et en argent que cela me coûte.

 

Ils sont hors des griffes de cette association depuis avril 2012

mais leur avenir reste particulièrement précaire.

arbres

 

13

 

arbres 

 

 Mon grand combat, aujourd'hui,

est de sauver ma Mère de la curatelle, devenue tutelle,

et à laquelle, de bonne foi, je l'avais confié.

 

 

img218

 

 

barre27 

 

POUR  VOUS RENDRE VERS

* LE BLOG DES CEREMONIES A L’ART DE TRIOMPHE

CLIQUEZ SUR  L'AVION  

 

 

ANIMATION sdfgyuhnj,k

 

*LE BLOG DES MANIFESTATIONS ET ANIMATIONS

 

A LA MAIRIE DU XVème (principalement)

 

 

 CLIQUEZ SUR LE REGISTRE

 

02

 

 barre27

Ce blog est une bouteille abandonnée à la mer

parapluie

Je collecte au hasard des informations sur mon Père biologique.

J'espère aussi

trouver les aides et les conseils me permettant 

de tirer ma Mère hors des griffes de la tutelle ou d'obtenir la levée de la tutelle

et de pouvoir faire le point sur la désastreuse gestion faite par le curateur puis le tuteur.

 

 

 C’était une erreur impardonnable d'avoir confondu curatelle et administrateur de bien.

Je ne pouvais pas m’occuper de ma Tante et de ma Mère,

toute deux sont non voyantes, hémiplégiques ou grabataires.

J’ai dû accepter, sur proposition d'un médecin, de confier les affaires de ma Mère à une curatelle.

J'ai pensé que le travail du curateur qui se fait sous la responsabilité d’un juge

 est un gage de sérieux et de sécurité.

 

Très vite j'ai compris que

le curateur ruinait ma Mère.

 

http://spolielegalement.canalblog.com/

 

J'ai déposé successivement deux plaintes pour association de malfaiteurs.

Les plaintes sont restées sans écho.

 

Selon les textes, je ne peux pas représenter ma Mère et porter plainte pour défendre nos intérêts.

Seul le tuteur ou le curateur peut valablement la représenter devant le juge des tutelles.

Le couple tuteur / juge des tutelles (et expert psy) ont tout fait

pour que je ne puisse jamais ''mettre mon nez dans les comptes''.

 

 

 

Hypocrites(page d'Alexandre)

J'ai perdu confiance en la justice.

laconfiance

( illustrations de P.A. GAGNE, un poète en herbe)

 

Deux dossiers sur Fr3 viennent confirmer ce que j’ai découvert depuis longtemps.

 

J’espère que cette bulle explosera d’elle-même en 2012.

 

barre27

 

 

 

barre27 

 

Avant de vous laisser continuer la visite, je voudrai vous dire que

 

si mon blog vous semble inabouti, inachevé ou peu structuré,

c'est par ce qu'il est un reflet de ma vie

une vie particulièrement sinueuse.

 

S'agissant de mon orthographe,

je n'ai jamais bien ''capté'' les combines grammaticales.

En mode sms, je fais zéro faute. lol!

Ce n'est pas une raison pour ne rien écrire.

 

desoledetremoi 

 

Et ne dite pas que je ne termine pas ce que j’ai commencé.

 Ce blog sera toujours en devenir.

 

barre27 

 J'ai quitté le Vietnam, ma famille et mon enfance le 20 mai 1961.

 

Devenu pupille de la FOEFI,

j'ai embarqué pour la France, pour le rêve et pour le chagrin avec un groupe d'enfants.

 

Grand dadet

Je n’ai véritablement appris le français qu’à l’âge de quinze ans

 en classe de sixième, au Lycée Malherbe de Caen en 1962

et obtenu mon BEPC et 1964.

Pour la première fois dans les annales de l’Académie du Calvados,

il avait été décrété que mon zéro en français ne sera pas une note éliminatoire.

J’ai eu l'honneur d'être le premier ''petit Viet'' de l'académie.

 

 La FOEFI ne me permettait pas de faire de longues études.

Je m'étais donc engagé dans l'armée pour ne pas être sans le sou.

 

Dans l’armée, j’ai préparé une formation technique

en vue d'un retour dans la vie civile.

Le nouveau règlement avait éteint ma foie en l'Armée.

J'ai obtenu en 1974,

un diplôme en informatique équivalent au BAC.

mes amis me reprochaient de négliger l'enseignement militaire

et de ne rien faire pour monter en grade.

Surtout, je me déclarai contre le principe du service des conscrits.

Le départ pour l'armée est un désastre, un drame pour l'avenir de certains jeunes.

 

 

En débarquant dans l'aventure civile, j'ai trouvé un emploi à la CII

(Compagnie International de l’Informatique)

avec le titre pompeux d’Inspecteur Electronicien Informaticien.

Mais, à cause de la ‘’crise du pétrole’’,

mon contrat n’avait duré que le temps des six mois d’essais.

Durant cette première crise,

tout ce que j'entreprenai s'échapait au moment où je pensai tenir.

 

 

FranC3A7ois2BGoeske8

 

Ma vie sera t'elle marquée du signe de l’impermanence?

barre27

Il faut toujours faire des choix. 

oupartir11 

Je passe mon temps à quitter, à partir,

à revenir pour repartir.

§

 

 

(cliquez sur l'image du voyageur ci dessus pour un ailleur)

 barre27

 

Il m’arrive souvent de me regarder cheminer vers le grand âge

comme je regarde ma Tante puis ma Mère

glisser vers le monde de lumière des non voyants.

 

 

Je suis deux.

Je suis ce petit gars qui n’a plus grandit depuis que tout a basculé.

Je suis ce vieillard qui avance dans le brouillard en tenant l’enfant par la main.

 

 qui suis-je?

 

Jemarchedanslanuit

 

barre27

Quelques rares photos de l'époque militaire.

Posté par livre12 à 15:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]


25 mars 2012

Un méchoui quelque part à la frontière avec l’Espagne.

Adjudant Chef Rouvière 1ier RPIMA Bayonne

 

Au premier plan à droite, l’adjudant chef ROUVIERE est un Viêt comme moi.

(Je suis au milieu.)

Posté par livre12 à 01:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Capitaine HELIAS 1er RPiMa

Capitaine Helias 1ier RPIMA Bayonne

 

Posté par livre12 à 01:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dans une venta

dans une venta juste à la frontière espagnole

Posté par livre12 à 01:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

corvée de chambre

Posté par livre12 à 03:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Faire la popotte, c'est exploiter une mine d'or

Posté par livre12 à 03:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

img244

Posté par livre12 à 03:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

img233

Posté par livre12 à 03:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

img252

Posté par livre12 à 03:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

(vers la page suivante)

img253

 

 

Pour voir la suite

cliquer sur " page suivante" au coin en bas à gauche. 

Click on "page suivante" to see the following page.

 

Posté par livre12 à 03:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]